BIOGRAPHIE

La chanteuse gabonaise à la voix soul bantue Pamela Badjogo revient au-devant de la scène avec son deuxième album «Kaba» qui sortira en avril prochain sur toutes les plates-formes de téléchargement légale

Son premier album « Mes couleurs » sorti en 2016 a conduit la chanteuse gabonaise Pamela Badjogo sur les scènes les plus prestigieuses du continent africain et au-delà et l’a propulsé en finale du prix découverte RFI en 2016. Elle a sillonné les scènes du continent africain: d’une tournée des Instituts français  à la cérémonie de clôture de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 en passant par Jazz à Ouaga, le Masa d’Abidjan ou encore Chicago Bantu Fest et bien d’autre.

Après ces deux années de promotion, de rencontres et de collaborations, elle revient aujourd’hui avec un nouvel opus, concocté entre le Mali, le Ghana, et la France, poursuivant son cheminement musical dans une démarche plus aboutie et épurée.

Pamela Badjogo revient au-devant de la scène avec son deuxième album

« Kaba ». La sortie est prévue pour le 27 novembre 2020. 

Kaba signifie le partage fraternel en Ndzebi, la langue de son père. Pour mener à bien ce projet, la chanteuse à la voix douce et aux accents graves s’entoure de deux artistes influents dans le monde la musique world :
- Kwame Yeboah (Ghana- Londre) multi-instrumentiste et arrangeur des 2 albums à succès du légendaire chanteur de high-life Pat Thomas il est aussi depuis 10 ans directeur musical du chanteur anglais et auteur de plusieurs tube Craig David ou encore du légendaire Youssuf Cat Steven.

- Blick Bassy (Cameroun-France) prix sacem 2019 et auteur de l’album 1959 un hommage à son pays le Cameroun.

 

Notons aussi la participation d’artiste tel que lokua Kanza en coaching voccal, le groupe de chanson française VOLO et Balik du groupe de reggae Danakil, la chanteuse Seba. Fidèle à ses habitudes sa mère est le guide dont elle a besoin pour l’épauler l’écriture de ses textes.

Au delà de la musique Pamela est très engagée pour la cause de la femme, dans ses paroles ou sur scene elle a à coeur de dénoncer les oppressions que subissent les petites filles et les femmes au quotidien. Elle est porte-parole des Fées-ministres un collectif qui soutien les femmes souhaitant engager des poursuites judiciaire suite à des agressions domestique en France. Elle est présidente du collectif "Moussoya yé kobayé" qu'elle co-fonde avec Amie Yerewolo, une rappeuse engagée. En février 2017 Elle prête sa voix pour la lutte contre le cancer aux cotés de Coumba Gawlo, Charlotte Dipanda, Rokia Traoré et Josey : «Pour nos soeurs et pour nos mères». 2017-2018 elle est porte-parole du collectif les amazones d’Afrique. Depuis 2016 elle est marraine de l’école associative Karama, une association qui scolarise les enfants des rives du fleuve Niger au Mali.

Pamela est née en 1982 à Libreville au Gabon où elle a grandi avant de s’installer au Mali en 2005 pour poursuivre ses études de microbiologie. Après l’obtention de son DEA elle se lance dans la musique ou elle débute comme choriste. En 2007, elle remporte la seconde place de Case Sanga, une émission de téléréalité musicale diffusée sur la chaine panafricaine Africable. Elle prête
sa voix dans Kirikou & Karaba et s’illustre sur scène et en studio comme choriste aux cotés d’artistes de renom tels que Salif Keita, Matthieu Chedid, Oumou Sangaré, Cheick Tidiane Seck, Tiken Jah Fakoly ou Danakil.  En 2011 et 2012 elle est lead vocal au sein de Bamakool Jazz.

Site conçu par Sébastien Rieussec - propulsé par WIX - mentions légales